Les 6 indispensables beauté de la festivalière

Un dicton dit qu’un été sans festival est un été gâché. Je l’avoue, il sort droit de mon imagination, mais n’est-il pas si vrai ? La valse des festivals enflamme les champs et les villes les uns après les autres, répandant une énergie sans pareille partout là où elle passe. Qu’importe le genre de musique à l’honneur, on y retrouve toujours de l’amour, des couronnes de fleurs, des jupes virevoltantes et des tatouages fièrement affichés.

Ce qu’on les aime, ces images Instagram de festivalières vêtues d’un style bobo-chic parfaitement maîtrisé, arborant un maquillage zéro-défaut et une coiffure indécemment intacte. On les aime, mais ne nous leurrons pas, notre expérience des festivals est bien différente de la leur. Nos journées de festivals à nous sont faites de boue, de chaleur, de jets de pistolets à eau en pleine figure et de cheveux autant ravis de faire la fête sur notre tête que nous le sommes devant les scènes. Pour vous montrer qu’il est possible de garder sa dignité malgré les aléas du camping, des orages et des marathons de concerts, Evasions vous propose une liste de 6 indispensables beauté à glisser tout de suite dans votre baluchon de festivalière.

1. Une BB crème avec indice de protection solaire

Avec les jolies surprises des festivals, notre routine de teint comme on la ferait un jour normal risque bien d’en prendre un coup. Pour s’éviter les coups de soleil disgracieux sur le nez et l’exposition au grand jour de nos sympathiques imperfections, la crème solaire teintée est la solution sur mesure à adopter. J’ai testé la BB crème Capital Soleil de chez Vichy, avec indice de protection 50 et en suis totalement convaincue. La couvrance n’est pas totale mais suffit pour les journées d’été, et la protection solaire respecte amplement ses promesses.

2. Des lingettes démaquillantes 

Lorsque tentes, sacs de couchage et potes occupent déjà toute la place disponible de la voiture, il est conseillé de laisser tomber la valise de 20 kg pour éviter de terribles représailles. Un petit paquet de lingettes démaquillantes est la solution parfaite pour se débarrasser de sa grande bouteille de démaquillant. Attention toutefois aux peaux sensibles et sujettes aux boutons: les lingettes ne nettoient pas aussi bien la peau qu’un démaquillage classique suivi d’une étape de nettoyage en profondeur. Pour ma part, j’apprécie ces lingettes de la Coop City et leur format compact et léger. Deux pièces suffisent pour retirer complètement son maquillage.

3. Une eau micellaire

Prendre un minimum soin de sa peau reste une chose que je préconise, même au camping. Revenir le teint bronzé mais la peau toute abîmée serait bien triste, non ? Pour nettoyer votre visage sans devoir sortir de la tente, optez pour une solution micellaire sans rinçage. Une sensation de fraîcheur vous fera instantanément vous sentir plus propre. Je recommande la lotion micellaire d’Avene, utilisable également comme démaquillant.

4. Un rouge à lèvres résistant contre vents et marées 

En festival, l’addition bières, frites, cocktails est quasi-omniprésente et nos lèvres sont dès lors souvent mises à contribution. Si, comme on l’a dit, adopter un maquillage sophistiqué est relativement inutile, couvrir ses lèvres d’une jolie teinte estivale est appréciable (rien que pour éviter de ressembler à un fantôme sur les photos, tiens!). Plusieurs marques proposent des rouges à lèvres hyper-résistants, comme par exemple Mayebelline, Cover Girl, Stila et Revlon. A la Coop City ou à la Migros, vous en trouverez de très bons chez Manhattan, dans sa gamme Lip2Last.

5. Un gel à sourcils coloré 

Au camping, impossible de répliquer sa routine sourcils habituelle. Dessiner impeccablement ses sourcils sous 30 degrés et devant un petit miroir de poche se révèle en effet compliqué. Procurez-vous un mascara à sourcils teinté, et le tour est joué en quelques secondes ! Mon meilleur essai: le Brow Drama Sculpting Brow Mascara de chez Maybelline, disponible en trois couleurs. Facile à appliquer, il colore bien les poils en évitant « l’effet tartine », et leur offre une structure appréciable pour danser toute la nuit sans avoir à s’en préoccuper.

6. Un rassurant désinfectant pour les mains

On les connaît, ces charmantes toilettes de festivals. On se retient jusqu’à la dernière minute avant de se voir obligées, la vessie archi-pleine, de les confronter. Même si le défi est plus facile à affronter après quelques cocktails, on n’a pas vraiment le choix. Comme le savon et l’eau sont bien souvent absents de ces petits îlots de saleté, gardez toujours au chaud un petit gel désinfectant pour les mains. Son odeur de cabinet de docteur vous donnera vite la certitude d’avoir tué toutes les méchantes bactéries que vous aurez pu rencontrer.

Agathe