Les Reines du Shopping, ce « guilty pleasure » instructif

DSC02786

Comme ce serait fantastique d’avoir une Cristina Cordula dans son placard ! Une voix d’experte qui nous communique son avis avec une franchise tranchante dès que nous entrons en contact avec un vêtement : quel fabuleux gain de temps ! Rien qu’un « ah non, ma chérie, ça je n’affectionne pas » suffirait pour nous faire reposer le pantalon qu’on vient tout juste de décrocher de son cintre. Nullement besoin de passer dix minutes devant le miroir à se demander si ce haut et cette jupe s’accordent bien. Par contre, à chaque fois que notre main aurait le malheur de s’hasarder en direction d’une paire de leggings, une alarme stridente résonnerait dans toute la pièce : « Ça c’est IN-TER-DIT, ma chérie ! Repose-moi ça tout de suite !» C’est si beau de rêver… Mais à défaut de voir la somptueuse brésilienne perchée sur ses escarpins dans notre chambre et prête à divulguer ses conseils, on peut toujours regarder M6.

Du lundi au vendredi, cinq ambitieuses candidates au titre de Reine du Shopping tentent leur chance. Elles disposent chacune d’un budget limité et d’une liste de boutiques imposées pour dénicher en trois heures une tenue adaptée au thème que leur prépare chaque semaine Madame Cordula en personne. Lorsque j’aborde le sujet des Reines du Shopping avec mon entourage, il en ressort toujours la même chose : beaucoup de personnes regardent, mais peu d’entre elles osent l’avouer. Si la plupart des copines (deux en particulier♥) adorent, quelques messieurs rechignent : « Pense donc à toutes les heures de shopping que tu as perdues pendant que tu regardais les autres le faire ! » Remarque très peu pertinente, jeune homme. Se lancer sans savoir ce que l’on cherche, sans savoir ce qui nous manque peut se révéler plutôt dangereux. Improvisation totale, c’est-à-dire possible catastrophe.

UntitledPour emprunter les sages paroles de Vivienne Westwood : « Buy less, choose well and do it yourself. » Et afin de suivre ce précieux conseil, moins acheter et mieux choisir, rien de tel qu’une leçon de shopping quotidienne (ou hebdomadaire pour ceux qui, comme moi, enregistrent les épisodes pour s’offrir le luxe de tout regarder d’un coup). Rien de tel qu’une bonne dose de « magnifike » avant de soumettre son porte-monnaie au régime. D’ailleurs, ce dernier reste bien plus dodu lorsqu’on sait ce qui nous va ; nul besoin d’acheter cinquante-six jeans avant de trouver la coupe qui nous fait des fesses olympiques. (Tu es un « h » ma chérie. Remets immédiatement ce pantalon où tu l’as trouvé!)

Admettons au passage que si n’importe quelle autre femme que Cristina Cordula présentait Les Reines du Shopping, l’émission risquerait de perdre un nombre de téléspectateurs effarant. À mon avis, cette femme est tout simplement irremplaçable. Dès qu’elle apparaît sur le podium pour annoncer le nom de la gagnante, un « wahou » général s’empare de l’audience. Une chemise qui nous arracherait une grimace si on l’apercevait en magasin nous semble subitement être la pièce qu’il nous faut lorsque Cristina la porte. Et malgré de charmantes petites fautes de français dont on ne lui tient jamais rigueur, elle semble posséder une véritable fibre d’écrivaine. Huit ouvrages à ce jour, dont le premier, Toutes les femmes sont belles, est paru en 2008. D’ailleurs, quand Cristina est venue en dédicace à la Fnac de Genève l’automne dernier, le raz-de-marée de fans a été si impressionnant que la majorité d’entre eux n’ont même pas aperçu la pointe des talons de leur idole. Beaucoup trop de monde et pas assez de temps pour signer tous les livres, à la grande surprise de la jolie brésilienne.

La minute intello…

En fait, il faudrait carrément prendre des notes pendant qu’on regarde Les Reines du Shopping. Mais que faire si l’on tient une tasse de thé dans une main et la télécommande dans l’autre ? (On est en jogging dans le canapé après tout…) Pas de panique, nous avons rassemblé pour vous quelques petits conseils généraux de la Queen du dressing:

  • Les leggings sont absolument et formellement interdits (Oups…) 
  • Pour être plus moderne, il faudrait penser à dépareiller: un sac assorti aux chaussures, c’est un peu has been. 
  • La poudre de soleil s’applique préférablement sur les deux côtés du visage en suivant une forme de 3 (front/tempes – pommettes – menton.)
  • Si le haut est moulant, préférez un bas plus fluide ; si le haut est fluide, choisissez un bas plus moulant.
  • Les minaudières, c’est classe.
  • Les collants doivent être opaques. 
  • Indispensables dans tout dressing: une jolie chemise blanche et une robe noire
  • Le make-up est plus réussi s’il reste frais 
  • Quand on a des cheveux frisés ou bouclés, il vaut mieux les assumer, car ce sont nos cheveux au naturel qui nous siéent le mieux. 
arton68751
Photo: toutelatele.com

Au fond, l’émission présente de vraies femmes qui réalisent une véritable virée shopping, commettent de vraies erreurs et reçoivent en échange de vrais conseils. Chacune de ces candidates pourrait bien être l’une d’entre nous, confrontée aux challenges réels de la mode actuelle et soumise à un budget cruellement limité. Cristina Cordula à même pensé aux garçons en organisant un spin-off, Les Rois du Shopping. Oui, ce ne sont que des vêtements, que des morceaux de tissu. On pourrait tout à fait s’instruire en regardant plutôt Discovery Channel. Mais la bonne paire d’escarpins est parfois capable de donner à une femme la confiance en elle nécessaire à réussir cet entretien d’embauche. Un pantalon suffisamment seyant nous donne l’assurance dont on a besoin pour prendre la parole en public sans rougir. Ou pour oser parler à l’homme en costard assis de l’autre côté du bar. Et pour cela, merci Cristina !

Ellen