Trois façons d’aimer l’avocat

DSC03023Un frisson de terreur parcourut le troisième étage du frigo. La porte d’entrée de l’appartement venait de claquer. Fort. La courgette, confortablement installée au rez-de-chaussée, s’esclaffa d’une voix forte: « Ha, ça y est, elle est de mauvais poil ! Les avocats, c’est pour vous ! » Soulagés de ne pas passer à la casserole, la tomate et le poivron se rendormirent paisiblement. Au fond du frigo, trois petits avocats bien mûrs et très ronchons se mirent à grogner. « Qu’est-ce qu’elle va nous faire, cette fois ? se plaignit le premier. Nous écraser en guacamole ? Elle fait toujours ça quand la journée a été longue… » Le deuxième avocat, ayant entendu le martèlement de la pluie sur le toit durant l’après-midi, ajouta : « Il fait mauvais. Elle a sûrement les cheveux qui frisent et va vouloir se faire un masque.» Finalement, le plus petit avocat (qui était aussi le plus dodu) se tourna vers le paquet de crevettes toutes fraîches, assis un peu plus loin. « Mais non ! Grommela-t-il. Elle a acheté ces poissons roses qui puent. C’est sûrement pour nous farcir ! » Au moment où les avocats s’apprêtèrent à parier leurs pépins, la porte du frigo s’ouvrit. La courgette leur fit un geste joyeux de la main. Elle savait pertinemment que, quoi qu’il advienne, elle les reverrait très bientôt.

Aujourd’hui, Evasions vous présente trois manières toutes simples d’exploiter au maximum les bienfaits de ce petit fruit mexicain; à l’apéro, à midi et même dans la salle de bains. Star des sushis et de certains comptes Instagram, l’avocat est un légume débordant de style. La preuve: il y aura bientôt un emoji à son effigie! L’utilité de cet icône? Je ne le connais pas encore. Mais j’imagine le genre de textos qu’il saura agrémenter: « Chérie, je passe par la Migros, t’as besoin de quelque chose? », à quoi ladite chérie n’aura qu’à répondre par un petit emoji avocat. Ou trois.

DSC03031

1

Pour l’amour du Guacamole 

Oui, oui je l’avoue: je viens d’engloutir un bol entier de guacamole. C’est totalement de leur faute, ils me prennent par les sentiments. Ils jouent les victimes mais secrètement, ils m’appellent depuis le frigo où je les ai enfermés, avec leur petite voix séductrice pleine de vitamines et de fibres. L’appel de l’avocat est absolument irrésistible et, entre nous, il vaut mieux y céder que de vider un demi-pot de Nutella… D’ailleurs, il n’y a rien de plus facile que de faire son propre guacamole maison, bien qu’il semble parfois plus confortable de saisir un pot tout fait sur les rayons du supermarché. Les plus téméraires pourront fouiller livres de recettes et sites de cuisine, en quête du mélange d’épices parfait. Pour ma part, je préfère me limiter à trois ingrédients magiques qui, jusqu’à présent, ne m’ont jamais déçue.

Pour affoler les papilles gustatives de trois personnes, vous aurez besoin de deux ou trois avocats bien mûrs (le nombre exact dépend en général de leur taille et de leur état), d’un citron (jaune ou vert) et d’un petit sachet d’épices pour guacamole de la marque Old El Paso. Jusqu’ici, on dirait bien que c’est de la triche, mais il faudra tout de même retrousser nos manches, car ce n’est tout de même pas une pâte à cookies.

DSC02983

Commencez par éplucher les avocats et retirer délicatement les pépins. Si ces derniers font preuve de ténacité, armez-vous d’une cuillère pour les déloger plus facilement. Découpez ensuite la chair en petits morceaux et placez-les dans un récipient à rebords hauts. À l’aide d’une fourchette, écrasez les morceaux de chair jusqu’à obtenir la texture désirée; onctueuse, mais suffisamment compacte et contenant de bons morceaux d’avocat encore bien entiers. Je sais qu’il est extrêmement tentant de placer le tout dans un blender pour régler l’affaire en quelques secondes, mais vous obtiendrez ainsi un velouté d’avocats mieux adapté à une verrine. Saupoudrez ensuite le mélange épices (généralement, je n’en utilise que la moitié) par-dessus vos avocats écrasés, mélangez bien et ajoutez-y quelques gouttes de citron afin d’éviter un disgracieux changement de couleur. C’est aussi simple que ça. Et si vous devez attendre vos invités avant de passer à l’apéro, vous pouvez placer le pépin dans le bol avec le guacamole. (Comme le dit si bien Agathe, le guacamole brunira moins vite « s’il a l’impression d’être encore avec sa maman. »)

2

Pour sublimer les cheveux secs

L’hiver approchant, nos pauvres cheveux auront bientôt affaire aux épaisses écharpes en laine et aux bonnets à pompons. Nous retrouverons donc le plaisir de libérer notre nuque de noeuds farouches à gros coups de peigne. Sans parler de l’électricité statique qui adore doter nos cheveux de pouvoirs de lévitation… Il est grand temps de les nourrir pour les aider à affronter la saison froide. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas sur le point de vous conseiller un masque hors de prix enfermé dans un luxueux flacon reluisant. Ouvrez simplement votre frigo, et en moins de cinq minutes, vous aurez votre masque tout frais, tout prêt et tout efficace.

Placez un avocat, un jaune d’oeuf, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 2 cuillères à soupe de miel dans un blender. J’ajoute également quelques gouttes de citron pour un effet éclaircissant, mais il me semble que l’acidité diminue légèrement les vertus nourrissantes du masque. Mixez le tout jusqu’à obtenir une pâte lisse et fluide. Appliquez celle-ci sur vos cheveux humides et laissez reposer une trentaine de minutes. Il ne vous reste plus qu’à rincer à l’eau froide (attention, les oeufs cuisent plutôt rapidement, ne prenez pas le risque de produire une magnifique omelette sur votre crâne en utilisant de l’eau trop chaude.)

J’ai découvert cette recette sur le site aufeminin. ♥

DSC02972

3.

Pour satisfaire les petites faims

Avant tout, qu’une chose soit claire: le chocolat vient du cacao. Le cacao est un arbre. Le cacao est donc une plante: le chocolat est une salade. On aimerait tant y croire… Sans céder à la fameuse tendance du « mangez sain, ne mangez rien » qui inonde les réseaux sociaux et sans se farcir un paquet de graines pour le goûter, il faut avouer que l’avocat possède le don de nous éloigner (temporairement) de notre barre de chocolat préférée. La chair de l’avocat est plutôt grasse, mais il s’agit majoritairement de bonnes graisses, puisqu’une consommation élevée d’avocats peut réduire de manière flagrante le taux de cholestérol. Très digeste, bourré de nutriments et d’antioxydants, il nous aide aussi à nous sentir rassasiés plus rapidement. Franchement, quoi demander de plus?

DSC02956

Voici quelques idées de snacks très rapides, très faciles et à base d’avocats qui vous encourageront, de temps en temps, à laisser de côté le sachet de chips…

Pour les midis sans idée et sans temps, écrasez un avocat à la fourchette. Coupez un pain pita en deux et recouvrez l’une des moitiés de votre purée d’avocat. Voilà un sandwich tout sain et très, très rassasiant.

Placez cette fois vos morceaux d’avocats dans un blender et mixez jusqu’à obtenir un velouté crémeux et sans grumeaux. Coupez une tranche de saumon fumé en petits morceaux et recouvrez ceux-ci de jus de citron. Disposez votre velouté d’avocats au fond d’une petite verrine et placez les lamelles de saumon par-dessus pour obtenir deux couches distinctes. Un peu de ciboulette ou de citron vert pour la décoration et ta-dam! 

Coupez vos avocats (très mûrs) en deux, délogez le pépin et tapissez la cavité d’une légère couche de sauce cocktail. Remplissez ensuite le fruit de crevettes fraîches et dégustez vos avocats farcis la cuillère. Quelques gouttes de jus de citron peuvent également faire des miracles.

Pour ces soirées où la préparation d’un souper digne de ce nom semble être une tâche terriblement fastidieuse, préparez-vous un petit mille-feuille d’avocat et de saumon fumé (ils vont tellement bien ensemble.) Commencez par couper vos avocats en rondelles et disposez-les entre vos lamelles de saumon fumé, afin de constituer les couches du « mille-feuille. » Versez quelques gouttes de jus de citron et de sauce soja par-dessus et voilà, une belle assiette très rapide.

Tout cela m’a donné faim, mais je n’ai plus d’avocats. Bon, je n’ai d’autre choix que d’entamer cette boîte de Toffifee qui hurle mon prénom depuis le placard… En fin de compte, qu’il s’agisse de fruits ou de chocolats, je suis bien facile à séduire.

Ellen