DIY: Terrariums hivernaux

thumb_IMG_3863_1024

J’ai la chance (ou le malheur?) d’avoir une soeur qui épie toutes les tendances: fashion, beauté, alimentation, déco, rien ne lui échappe. Raison pour laquelle elle me bassinait depuis des semaines pour que je teste la confection de terrariums.

Vous avez sûrement déjà vu leurs photos sur Instagram ou Pinterest: ce sont de petits réceptacles généralement ronds, parfois pendus au plafond, qui contiennent essentiellement des plantes grasses ou des cactus. Ces mini-jardinets élégants ont donc l’avantage de ne nécessiter que très peu d’entretien (je tiens à préciser que nous parlons ici de terrariums SANS reptiles. Mais si certains songeaient à y inviter un lézard ou deux, libre à eux).

Un dimanche après-midi de brouillard, nous avons donc déclaré ouvert l’atelier terrarium. Si l’idée vous inspire, voici comment créer le vôtre!

thumb_IMG_3679_1024

Pour un (en l’occurence, plusieurs) terrariums, vous aurez besoin de:

  • Un ou plusieurs récipients en verre de taille et forme variables, préférablement ronds ou à multiples facettes (genre hexagone), avec une petite ouverture. Plus ils sont originaux, mieux c’est.
  • Des mini cactus et/ou succulents (i.e. plantes grasses), voire autres végétal de votre choix. Vous en trouverez facilement chez Ikea, Jardiland (pour les frontaliers), Migros Do It-Garden…En prévoir environ 3 par terrarium.
  • Du terreau
  • Des petits galets/pierres colorées, voire du sable coloré
  • Autres décorations « nature » type mousse (pommes de pin…)
  • Pour un terrarium spécial Noël, ajoutez: une bougie, des mini boules de Noël, du ruban, des étoiles…fouillez votre cave et laissez parler votre créativité!
  • Des gants et du papier journal

thumb_IMG_3697_1024

En premier lieu, protégez bien l’espace dans lequel vous « jardinerez » avec le papier journal. Je vous garantis que, malgré tous vos minutieux efforts, vous finirez par mettre de la terre un peu partout (et, j’ai testé, la terre écrasée sur le parquet, c’est moyen-moyen).

Ensuite, si comme moi vous paniquez un peu en vous retrouvant devant un sol jonché de pots, de plantes et de drôles de cailloux, commencez par associer les récipients et leurs futurs contenants: quel cactu irait le mieux dans ce pot rectangulaire, cylindrique et autre dodécaèdre? Comment les arranger de manière la plus harmonieuse?

Après ce rapide brainstorming, ça y est, vous êtes prêts à composer vos terrariums!

1) Le terrarium classique

thumb_IMG_3765_1024

Ce terrarium est du genre « simple et efficace » (enfin, quand je dis simple, c’est si vous n’avez pas l’oeil perfectionniste de ma soeur, qui a mis 20 minutes à décider comment elle positionnerait chaque cactus. Epineux problème).

Le cache-pot en verre utilisé ici provient d’un lot de trois vases Ikea, à 24.95chf. Vu sa taille, nous avons décidé de mettre le paquet et d’y loger jusqu’à 6 mini-plantes.

Commencez par verser une bonne couche de terre au fond du pot (plus de la moitié de la hauteur), en la tassant au fur et à mesure. Empotez les plantes les unes à côté des autres, en alternant les tailles et les formes. Vérifiez bien que le niveau de terre  est égal sur les pourtours.

Une fois que vous êtes satisfaits de l’assemblage, ajoutez une couche de petits cailloux par-dessus la terre (des petits de chez Jardiland à 3,50€, et des plus gros…ramassés par terre).

Les textures se distingueront à travers le verre, pour un effet carrément classe. Si possible, évitez d’en verser sur les plantes au passage: ce sera un casse-tête à retirer (surtout que les succulents se sont avérés EXTRÊMEMENT fragiles, leurs feuilles se détachant au moindre geste brusque). Ici, nous avons carrément dû y aller à la pince à épiler.

thumb_IMG_3745_1024

Après avoir fait le tour des arbres de mon jardin, j’ai dû me rendre à l’évidence: leurs troncs n’étaient couverts que d’un pauvre lichen rabougri. La mousse version forêt humide, je me suis résolue à l’acheter en paquet chez Jardiland (2,30€). Honteux. M’enfin, au moins, c’est de la vraie. Ajoutez-en un peu sur le côté, pour un petit effet « la-nature-reprend-ses-droits ».

thumb_IMG_3760_1024

Et voilà, le tour est joué! De quoi habiller votre table basse ou votre étagère…et épater les visiteurs.

2) Le terrarium géométrique

thumb_IMG_3803_1024

J’ai déniché ce pot géométrique très stylish chez Casa (14,95chf). Pour ce terrarium, nous avons décidé de la jouer un peu plus grotte, plus cailloux… mais jolis cailloux, on s’entend.

thumb_IMG_3781_1024

Après l’étape terre, placez trois-quatre petites plantes à l’intérieur du terrarium (gant de cuisine au poing, si vous aussi vous rencontrez cette maudite variété de cactus à raquettes, avec ses minis épines).

thumb_IMG_3789_1024

Ensuite, parsemez le dessus de cailloux grenats (toujours de chez Jardiland, 3,50€), pour la couleur, puis rajoutez quelques cailloux gris par dessus, pour un effet plus vrai.

thumb_IMG_3825_1024

Et voilà, une drôle de boule à facette naturelle et colorée, tout en angles et en arrondis.

3) Le terrarium « maison »

thumb_IMG_3848_1024

En voyant cette adorable petite maison de verre à Casa (17,95 chf), je n’ai pas pu me retenir. Avec son toit amovible, elle me semblait parfaite pour accueillir de petites plantes d’hiver.

Vous l’avez deviné, c’est reparti pour une nouvelle couche de terre, étalée au service à salade, s’il-vous-plaît (ben oui, les bricoleurs du dimanche n’ont pas tous des truelles à portée de main).

Pour rendre la maisonnée festive, j’ai choisi de faire cohabiter mon succulent avec une mini Etoile de Noël. Cela rend l’entretien certes un peu plus délicat que pour la plante grasse (l’idéal serait de maintenir la terre de l’Etoile humide en tout temps et de l’exposer à la lumière, mais pas directement derrière la fenêtre). Mais la touche de rouge convenait parfaitement à cette fin décembre!

Peaufinez votre aménagement (concentré et à plat ventre) en y ajoutant quelques boules de Noël et même un petit noeud sur le toit (décos qui  proviennent toutes ce set Vinter à 5chf d’Ikea).

thumb_IMG_3841_1024

Parfaitement transportable sans s’en mettre partout, ce terrarium original ferait un chouette cadeau de dernière minute pour les Fêtes (ou pour cette pauvre cousine qui a le bonheur d’être née à deux jours de Noël).

4) Le « faux » terrarium de Noël

thumb_IMG_3827_1024

Ok, il ne s’agit plus vraiment d’un terrarium…en fait, plus du tout, puisqu’on a radié la terre et les plantes vertes. Mais pour ceux qui ne se font vraiment pas confiance et craignent de faire mourir même le cactus le plus résistant, voilà la parfaite variante pour une déco colorée et… indestructible.

Commencez par versez du sable rouge (Casa, 3,50hf) au fond du cylindre (acheté dans le même lot Ikea que le premier terrarium). Plantez ensuite la bougie de votre choix au milieu, et décorez le tour avec tout ce que vous trouverez qui évoque Noël. Pour ma part, j’y ai ajouté des petites boules dorées, des rondelles d’orange, des bâtons de cannelle, des étoiles d’anis…

Ne chargez pas trop tout de même, l’idée est que l’on aperçoive encore la bougie derrière.

Si vous voulez poussez le concept jusqu’au bout, parsemez le sable de petites étoiles dorées. Et, pour la touche finale: nouez autour du pot un petit ruban/ une ficelle, rouge de préférence. Et boum, déjà fini!

thumb_IMG_3838_1024

Vous l’aurez compris, la confection de ces terrariums est simplissime et s’adresse même aux plus malhabiles d’entre nous. Qui se retrouveront avec des cadeaux économiques pour le 24, ou juste une touche colorée pour leur appartement. Et surtout, voilà une occasion parfaite pour se barbouiller de terre…en toute légitimité.

Virginie