Cheveux: pour ou contre la frange?

Capture d’écran 2016-03-03 à 18.36.44

Pour Agathe, c’est un grand oui 

En matière de frange, je suis probablement la personne la moins objective qui soit. Durant les deux tiers de ma petite vie, je l’ai portée avec passion, sans jamais penser à m’en séparer. Je l’ai pourtant fait durant une période, ces deux dernières années, avant d’inviter cette mèche à investir à nouveau le territoire de mon front. Et bien, je peux vous dire qu’elle m’avait manqué.

IMG_9309

Mais pourquoi, au fond, suis-je tant fascinée par la frange?  J’ai trouvé 3 raisons principales.

✄ Elle convient bien aux formes de visage comme le mien: allongé, avec un grand front qui prend quasi la moitié de la tête (#glamorous). Elle permet de rendre le visage plus rond, puisqu’elle casse cette ligne si étirée.

✄ Elle donne un certain caractère à la coupe, et donc à la fille à qui elle appartient. J’estime que porter la frange, c’est s’affirmer, c’est opter pour quelque chose de différent (les porteuses de frange sont en général minoritaires). Porter la frange, c’est oser, quoi!

✄ Elle sauve notre look en toute circonstance. Que les cheveux soient lisses, frisés, tout juste lavés, sales, lâchés, tirés en queue de cheval ou en chignon, la frange offre une sacrée sécurité. Facile à laver et à mettre en place le matin (pour ma part en tout cas), elle ajoute le brin d’énergie qu’il faut à toutes les coiffures… et même à celles, négligées, qui rassemblent une chevelure attendant le prochain shampoing avec impatience. Et la cerise sur le gâteau: si elle est suffisamment longue, elle peut même masquer des sourcils mal épilés, ou que l’on n’a pas eu envie de maquiller. 

IMG_9346.jpg

Vous l’aimez? Comment bien vous en occuper

Porter une frange n’est pas simple tous les jours. Il arrive bien souvent qu’elle n’en fasse qu’à sa guise, quitte à nous mettre dans la mouise au réveil. Cela arrive relativement souvent, Ellen vous en parlera plus bas. Pour ma part, je vous donne ici quelques conseils pour la porter tous les jours avec fierté, malgré les imprévus, les cheveux qui se salissent et les méchants épis matinaux.

✄ La frange est en contact avec la peau toute la journée. Donc oui, elle graisse, il n’y a pas de miracle. Mais trois cheveux sur son front, ça se lave très vite, pas de panique! Souvent, le deuxième ou troisième jour après le lavage, je lave simplement ma frange dans le lavabo, ou la « spraye » de shampoing sec avant de sortir de chez moi. Comptez 5 minutes, et c’est réglé!

✄ Si votre frange ne se dompte pas facilement au sèche-cheveux, n’hésitez pas à lui passer un coup de fer à lisser. Attention cependant à ne pas élever trop sa chaleur, car cela risquerait de rendre votre frange -comment dire- semblable à un petit fagot de paille. Très chou, certes, mais bizarre lorsqu’il tombe droit sur le haut de votre tête. Pensez aussi à lisser votre mèche avant de dormir, si vous vous lavez les cheveux le soir, pour éviter qu’ils ne prennent un sacré mauvais pli durant la nuit; quitte à repasser un coup de chaleur le lendemain matin, pour peaufiner le tout. 

✄ Au moment d’effectuer vos soins du visage et/ou de vous maquiller, faites attention à ne pas mettre de serre-tête pour tenir votre frange en arrière. D’après mon expérience, quand vous enlevez l’accessoire, la mèche risque de vouloir adopter une forme très… conceptuelle pour le reste de la journée, similaire aux look des années 60, si vous voyez ce que je veux dire.

Pour Ellen, c’est plutôt non

Chère frange, c’est fini entre nous…

Notre relation a été un long tumulte de constants changements d’avis. (Il me semble que les anglais disent « love-hate relationship. ») Je pensais à toi depuis très longtemps, au point où je me faisais parfois une queue de cheval haute, avant d’aplatir mes cheveux sur mon front pour vérifier si tu m’irais. J’étais persuadée qu’il fallait que j’essaie au moins une fois, juste pour savoir si tu me plairais… Nous avons donc convenu de nous rencontrer, toi et moi, car je n’avais plus aucune raison de ne pas tenter le coup.

Au moment du coup de ciseaux, j’ai ressenti un petit frisson d’impatience et me suis félicitée de cette bravoure inattendue. Oui, parce qu’à chaque fois que je me promettais un « changement de tête ra-di-cal», je rentrais à la maison exactement pareille, avec cinq centimètres de longueur en moins.  Le résultat ne m’a pas choquée, mais ce ne fut pas l’extase non plus. 

DSC03922

Voilà, j’étais devenue une fille à frange. Tu t’en souviens, frange? Je t’ai ramenée à la maison comme on ramène une gerbille que l’on vient d’acquérir, un peu malgré nous, et dont on ne sait pas trop comment prendre soin. Il m’a fallu quelques jours pour m’habituer à toi. Tu étais, disons, difficile à oublier; le problème est que je te voyais et te sentais constamment. Impossible de ne pas penser à toi, tu étais carrément obnubilante. Et puis tu grattes, franchement, ce n’est pas une plaisanterie. Je ne compte plus les fois où, lors de cette première semaine de cohabitation, je t’ai attachée sur le haut de ma tête avec une pince. Tu détestais ça. Tu essayais toujours de t’échapper, brin par brin, m’infligeant ce look désastreux du « front à brindilles. » (Tiens, ajoutons aussi que tu n’es pas l’amie des peaux mixtes que tu graisses davantage en les privant d’oxygène… ahem.)

Les jours ont passé et je me suis rapidement rendue compte que tu nécessitais un sacré entretien: il ne fallait surtout pas que je te laisse sécher à l’air libre, sinon quoi ton âme rebelle me transformait en groupie de Tintin. Il ne fallait pas non plus que je t’aplatisse trop, sous peine de ressembler à Helga dans « Hé Arnold! »… Madame avait besoin d’un véritable brushing complet, chaque matin, et de produits spécialement adaptés. Et une fois sur deux, je loupais royalement ce brushing… Irrattrapable sur cheveux secs, car tu es épaisse, forte et peu élastique. Ah, et ne parlons même pas de la météo. Frange, tu ne peux pas nier à quel point tu détestes la pluie. Une seule goutte et paf, tu rebiques, tu rechignes, tu zigzagues, tu tournicotes… Peut-être que mon type de cheveu n’est simplement pas fait pour toi.

Résumons: s’il ne pleut pas, s’il ne fait pas humide, s’il n’y a pas de vent, si je me suis levée vingt minutes plus tôt que d’habitude et si j’ai réussi à te bomber comme une pro, nous nous apprécions sincèrement toi et moi. Je dirais même que lorsque toutes ces conditions sont réunies, je suis plutôt contente de t’avoir.

J’ai rapidement décidé de me séparer de toi. Je t’ai rangée de côté, littéralement. Aujourd’hui, tu as presque disparu et j’en ressens un incroyable soulagement. Ouf! Je peux à nouveau attacher tous mes cheveux en arrière!

DSC03915

Comment se débarrasser de sa frange pendant la repousse?

Pour toutes celles qui attendent impatiemment la repousse, voici trois astuces pour que le temps paraisse moins long:

✄ En prendre soin. Je sais, cela peut paraître étrange, surtout lorsqu’on commence gentiment à détester ce rideau de cheveux qui nous tombe devant les yeux. Mais ironiquement, mieux on en prend soin, plus vite elle s’en ira. Stimulez la repousse! Protégez-la de la chaleur avec un spray et hydratez-la bien sous la douche en appliquant votre après-shampooing un peu plus haut que d’habitude: attention cependant à ne pas trop agresser les racines et le cuir chevelu qui ont tendance à regraisser. Un jet d’eau froide peut également booster la repousse en stimulant la circulation. Et inutile d’ajouter qu’il ne faut pas la couper.

✄ La cacher dans une coque. Si l’idée d’attacher la frange avec une pince vous ramène désagréablement à votre pré-adolescence, masquez-là dans un demi-attaché (ou une queue de cheval bombée) à l’aide de petites pinces plates. N’oubliez pas d’appliquer une noix de mousse volumisante dans vos cheveux avant de passer à la coiffure et de vaporiser un léger voile de laque avant de sortir.

✄ Improviser une frange de côté. C’est ce que je fais tous les jours. La frange tombe maintenant au niveau de mon nez (c’est-à-dire qu’elle a atteint la longueur la plus désagréable…) Je fais donc mon brushing de la même façon que lorsque je la portais encore droite sur le front. Dès qu’elle est bien lisse, je la brosse de côté en lui donnant un peu de volume. Il s’agit certainement de la manière la plus facile d’attendre la repousse: faire semblant que la frange n’existe pas!  (Ah, et pensez à changer régulièrement de raie, afin d’éviter les épis).

DSC03932

Réfléchissez bien avant de vous lancer si : 

✄ Vous avez une peau mixte ou à tendance grasse
✄ Vous aimez attacher tous vos cheveux et dégager complètement votre visage
✄ Vous ne supportez pas d’avoir les cheveux dans les yeux
✄ Vos sourcils sont l’un des traits marqués de votre visage et de votre expression
✄ Votre coiffeur vous demande avec insistance: « Mais vous êtes vraiment, vraiment sûre et certaine? »  juste avant le coup de ciseaux fatidique
✄ Vos cheveux ont tendance à boucler ou à friser
✄ Vous avez un épi

Cela dit, si vous avez envie de tenter la frange et que ces points ne vous font pas peur, il n’y a vraiment aucune raison d’hésiter. Cette coupe n’est pas faite pour tout le monde, mais elle a le don d’embellir et de satisfaire grandement ceux qui l’apprécient! Et puis bon, on regrette plus souvent les choses qu’on n’a pas osé faire que celles qu’on a eu le cran de tenter.

Agathe et Ellen