Escapade à Madrid

IMG_2574

En scrutant la rubrique Voyages d’Evasions, j’ai remarqué que notre dernier article « escapade » datait d’il y a plus de 5 mois. Ellen revenait sur son chaleureux séjour provençal (si vous êtes en manque de soleil et de plaisirs estivaux, filez le relire en cliquant ici).  Après cette si longue pause sans évasion au sens propre, je vous emmène donc aujourd’hui au cœur de l’Espagne, dans les rues de Madrid.

J’y ai passé un séjour express la semaine dernière, du vendredi soir au dimanche. Et si cette courte durée vous interpelle, je vous assure qu’il est tout à fait possible de sentir l’ambiance de la ville et de la visiter déjà de façon satisfaisante en deux jours seulement, même si nous y serions bien restés plus longtemps, et que nous n’avons de loin pas tout vu.

Globalement, la capitale espagnole dégage une atmosphère très sympathique, pleine de vie, et un charisme redoutable. Nos occupations durant le week-end se sont résumées à trois mots : des balades, du shopping, de la nourriture. Cliché ? Oh que oui. On fait le topo.

 

IMG_2643
Plaza Mayor
thumb_P4031029_1024
Palacio Real
IMG_2648
Plaza Callao
IMG_2600
Teatro Calderón

Une architecture dingue

A Madrid, on se balade dans des rues souvent bondées, mais qui ne se révèlent pas insupportables à arpenter pour autant. Si les touristes sont effectivement très nombreux au centre-ville, je n’ai pas trouvé les regroupements particulièrement oppressants, comme je l’avais par exemple ressenti à Paris. On peut très facilement se déplacer à pied pour aller d’un endroit « touristique » à un autre, ce qui permet d’éviter encore une fois des bains de foule pas très agréables. Et puis, à chaque fois qu’on lève la tête, de magnifiques bâtiments aux lignes parfaites et à la peinture toujours fraîche nous font inlassablement de l’œil. Et on ne peut qu’être séduit, je vous assure. D’autres édifices se distinguent par une architecture spéciale, voire hors du commun, comme le remarquable Caixa Forum. Une vieille centrale électrique, transformée en centre culturel par un bureau d’architecture suisse (Herzog & De Meuron), ça donne quelque chose de juste ouf. Et c’est la fille la plus nulle du monde en architecture qui vous le dit.

IMG_2653
Une capitale avec un cachet certain
thumb_P4030997_1024
Caixa Forum
thumb_P4030991_1024
Caixa Forum
thumb_P4031002_1024
Caixa Forum
IMG_2639
Aéroport Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas, Terminal 4

Côté shopping : un rêve éveillé

Comment vous dire… C’est de l’abus ! Il y a tout sur tout, et dans un rayon de quelques centaines de mètres (sur et autour de Gran Via). Du coup, résister à entrer dans chaque magasin devient compliqué, même très compliqué. Stradivarius, Bershka, Primark, Kiko, Zara, Brandy Melville, Mango, Nyx, Sephora ­– et j’en passe des centaines, bien sûr – organisent une joyeuse conspiration pour vider votre portemonnaie en deux temps trois mouvements. Mais il y a pire, on est d’accord. J’ai, comme beaucoup de touristes, passé une bonne partie de mon temps de shopping dans Primark. Le magasin est impressionnant tant il est grand, bien organisé et agréable à parcourir ; ce qui est clairement appréciable si on le compare à ses analogues anglais. Et sinon, la plupart des marques présentes dans la capitale sont beaucoup moins chères qu’en Suisse, naturellement. Une conspiration, je vous dis !

thumb_P4020969_1024
A deux pas de Gran Via
IMG_2581
Primark Gran Via

Et de la nourriture bien riche, comme on l’aime

Niveau gastronomie, on s’est, bien entendu, gavés de tapas, de jamón, de croquetas, suivis gaiement de cocktails des dieux (très dosés, l’Espagne n’est pas radine !) pour faire passer le tout. Mais notre estomac n’a pourtant pas fait la fête du slip dès le départ, c’est le moins que l’on puisse dire. Le premier soir, nous lui avons, par grand dépit, infligé la dégustation de la pire paella de toute la ville (ou même de tout le pays, allez). A croire que le gentil-monsieur-de-la-vieille-taverne-dans-la-jolie-ruelle a voulu nous souhaiter la bienvenue à sa manière : en jetant un kilo de sel dans des grains de riz et de vieux bouts de poulet réchauffés. Vous sentez la rancœur me gagner à nouveau en racontant l’histoire ? Mais imaginez la déception, après une telle attente de ce premier souper. Nos papilles ont par la suite, et heureusement, vécu de torrides rancards avec de véritables délices gustatifs. D’ailleurs, si vous passez par la capitale espagnole, rendez-vous sans hésiter à La Taberna Del Chato. On y a commandé quasiment toute la carte de tapas (émoticône ange), donc je sais de quoi je parle quand je vous dis que chaque plat, sans exception, était succulent. Je n’ai même pas pris la peine de faire des photos – pardonnez-moi – tant j’étais passionnée par ces verrines divines qui se succédaient sur notre table. Côté cocktails, je vous recommande le 47 Cocktail Bar, où l’on vous sert, littéralement, du bonheur, tant pour les yeux que pour la bouche, tout ça pour 9 euros le verre. Au fond, il est pas cher le bonheur.

thumb_P4031009_1024
Bocadillo de jamón

 

thumb_P4030987_1024
Churros
IMG_2649
Au 47 Cocktail Bar
IMG_2611
Le 47 Cocktail Bar

Courez, roulez, volez, mais allez faire un petit break à Madrid, ça en vaut tant la peine. Et finalement, les voyages clichés c’est pas si terrible, promis!

Agathe