En mode Euro ! Découvrez quel est votre look de supportrice !

13451009_1812852808937798_1301329232_n

Ah l’Euro ! La frénésie du ballon rond, les drapeaux qui arborent les balcons et les bières qui arpentent les bars !  Et puis toutes ces questions métaphysiques : la France résistera-t-elle à la pression ? Shaqiri peut-il faire la différence ? Est-ce l’année de l’Angleterre ? L’Allemagne peut-elle réussir le doubler Mondial-Euro ? Bref, vous l’aurez compris, l’insomnie nous guette. Mais heureusement pour nous, là où le journalisme sportif tressaille, Evasions prend le relai et vous livre ses astuces pour obtenir le ballon d’or de la supportrice. Car au-delà des traditionnelles écharpes et maillots style « supportrice premier degré », il y a un monde qu’Evasions se propose d’explorer pour vous. Découvrez alors toute une série de t-shirts et de sweats qui sauront révéler la supportrice que vous êtes. Ah et au fait, que la meilleure gagne !

(Pssst: cliquez sur la première image de chaque bloc pour ouvrir les diaporamas et apercevoir mes douces légendes photos!)

1. La sanguine

La dernière fois que l’on vous a parlé de « fair-play », vous avez eu un fou-rire nerveux. « Le fair quoi ? » Non, vous, vous n’appartenez pas à ce monde de « bisounours » qui célèbre le beau jeu, le beau geste, la main tendue à l’adversaire. Pour vous, l’important ce n’est pas de participer mais bien de gagner ! D’ailleurs, vous peinez encore à comprendre comment Pierre de Coubertin, qui fut tout de même le fondateur des Jeux Olympiques modernes, a pu dire une telle ineptie. Bref, vous êtes ce qu’on appelle une « tifosa », une supportrice mais une supportrice au sens italien du terme, c’est à dire passionnée, un brin hystérique et surtout chauvine. Votre mauvaise foi n’a d’égal que votre tension artérielle pendant un match, et vous le revendiquez haut et fort, très fort même. Votre équipe – oui car c’est la vôtre, à vous, vous et vous – est toujours la meilleure. Elle a perdu ? Oui mais c’est de la faute de l’arbitre, de la météo, de l’heure trop tardive du match, de l’équipe adverse qui elle, pour le coup, n’est vraiment pas « fair-play ». « Non mais Ils ont appris à jouer où, sérieux ? »

Vous l’aurez compris, vous êtes raisonnée, mesurée, bref un exemple de flegme britannique dans la vie de tous les jours, mais pendant l’Euro c’est plus fort que vous. Si personne ne peut vraiment prétendre canaliser votre fougue, votre garde-robe saura exprimer à merveille votre état d’esprit de « tifosa » assumée, le tout dans un esprit pacifique. Car oui, pas question de faire un remake de L’art de la guerre de Sun Tzu, vous préférez l’action non-violente. Vous opterez alors pour des sweats et t-shirts aux messages équivoques : Du « Go home » au « Goodbye », vous saurez sélectionner le sweat qui parle le plus à l’équipe adverse. Et si vous craignez d’en énerver certains, souriez !

2. La coach

Vous êtes ce qu’on appelle un leader naturel. Vous savez galvaniser, mobiliser, rassembler ,et puis vous savez surtout (re)donner confiance. Vous êtes cette copine qui a toujours le bon mot au bon moment, une sorte de « marraine la bonne fée 2.0 ». Toujours de bon conseil, votre adolescence a été bercée par le poing levé d’Amel Bent – à chaque génération ses Black Panthers – et votre philosophie de vie se résume à « think positive » et « never give up ». Pour vous, un match de foot se joue jusqu’à l’ultime seconde, vous croyez au retournement de situation et êtes persuadée que vos encouragements et votre foi en la victoire emmèneront votre équipe au sommet. Vous n’avez que faire des pronostics et du classement de la FIFA car « quand on veut, on peut ». « Défaitisme » ne fait pas partie de votre vocabulaire, vous, votre truc c’est l’effet pygmalion. D’ailleurs, vous menez une lutte vivace contre ces commentateurs sportifs qui n’ont de cesse de déprécier le jeu de votre équipe. Vous préférez encore regarder le match en mode « muet ». D’autant plus que vous, et vous seule, savez ce qui est bon pour votre équipe. « C’est évident que le 4-4-3 ça ne fonctionnera pas ! »

Le problème ? C’est que personne ne vous demande votre avis et qu’en plus vos valeureux encouragements restent lettre morte. Finalement, votre leadership ne dépasse pas les murs de votre salon. La solution ? Filez en « fan zone » et montrez l’étendue de vos talents de coach grâce à votre look ! Plus efficace encore qu’un discours d’avant-match de Köbi Kuhn, le t-shirt imprimé « Concentrate, Focus » ou encore le sweat marqué d’un encourageant « Ambitious ».

3. La groupie

Simone de Beauvoir, figure emblématique du féminisme, doit certainement se retourner dans sa tombe. Après des décennies de combats ô combien symboliques, ses (in)dignes descendantes se retrouvent à admirer la plastique de damoiseaux – essayons d’introduire un peu de noblesse pour parler des footballers – tatoués de la tête au pieds, qui courent après une ba-balle. Preuve en est, l’Euro a à peine débuté que déjà les classements des footballers les plus sexys pleuvent sur la toile. Si certaines d’entre nous fronceront les sourcils, prendront un air pincé et fustigeront cette attitude « diablement dégradante pour la femme », d’autres diront décomplexée : « et alors ? »  C’est votre cas ? Bienvenue dans la dite catégorie des « groupies ». Le foot ? Pas votre tasse de thé. Par contre les footballers…c’est une toute autre histoire. Peu importe si votre chouchou rate ses coups-francs et insulte l’arbitre, tant qu’il est bien coiffé. Si vous n’aviez pas décidé d’avoir l’air adulte, vous hurleriez son nom à chaque fois qu’il apparaît à l’écran, vous seriez même tentée de lui faire « coucou » de la main et ne mentez pas, vous avez déjà songé à faire un montage photo de vous deux sur une plage déserte au coucher du soleil.

Pendant l’Euro, vous êtes investie d’une mission: promouvoir l’image de votre poulain. Si on le critique, c’est vous qu’on critique. Vous êtes une indéfectible, « fino alla fine », jusqu’à la fin, diraient les fans de la « Juve ». En bref, vous êtes cette admiratrice de Benzema qui, envers et contre tous, regarde amoureusement chaque matin la photo qu’elle a de lui sur son ordinateur. Vous avez même envisagé de boycotter l’Euro 2016 car sans lui, le ballon ne tourne plus rond. Pour toutes les autres, et Dieu sait qu’il y en a, il ne vous reste plus qu’à revêtir la tenue qui fera de vous la groupie du…footballer.

Pas si vite ! Pour un look « street wear » réussi jusqu’au bout des ongles…

Hannah

Source des images: shop.mango.com / zara.com / pullandbear.com / bershka.com / zalando.ch / hm.com