Comment Lush séduisit les Suisses…

IMG_4320

Peu de choses se reconnaissent plus facilement à l’odeur qu’une boutique Lush. Son parfum audacieux se permet de nous héler depuis l’autre côté de la rue, alors que nous étions simplement partis acheter un CD (oui, il existe encore des gens qui achètent des CDs!) Genève, Lausanne, Berne, Zurich, les grandes villes Suisses arborent depuis quelques années, dans le creux d’une rue ou dans le coin d’un centre commercial, ce puissant volute de parfum – un appel irresistible pour les adeptes, peut-être légèrement étrange pour les autres… Le pays compte aujourd’hui dix-sept boutiques, et honnêtement, je pense qu’on aurait bien du mal à s’en passer…

C’est pourtant ce que nous aurions été contraintes de faire (par notre grand malheur), si Madame Doris Trinkler n’était tombée sous le charme, en plein coeur de l’Australie, d’un petit magasin de cosmétiques naturels, véritable explosion de couleurs et de senteurs. Sa première réaction : «Mais qu’est-ce que c’est que ça?!» Tiens, n’est-ce pas également ce que vous vous êtes dit, au moment d’entrer pour la toute première fois dans une boutique Lush? Pour ma part, c’est une amie complètement conquise qui m’y a initiée, au moyen d’une petite visite guidée du magasin qu’elle semblait connaitre par coeur. (Autant vous avouer que je n’en suis presque plus jamais ressortie sans un achat…)

IMG_4293

IMG_4284

Mais imaginez la surprise de Doris Trinkler, pétillante suissesse aux longs cheveux blonds et aux yeux rieurs, lorsqu’elle découvrit ce qui allait définir la suite de sa vie professionnelle: «Quand je suis entrée dans la boutique Lush de Melbourne, en Australie, j’étais complètement fascinée, je voulais savoir ce que c’était, d’où venait ce concept.» De retour en Suisse, elle réalisa rapidement qu’il n’y existait rien de semblable, alors que les boutiques colorées de la marque commençaient à fleurir gaiement dans d’autres pays d’Europe.

À ce moment-là, Doris Trinkler était «une comptable qui commençait à s’ennuyer» et dans l’esprit de laquelle germait déjà l’idée de «faire autre chose.» Accompagnée de son mari, elle se lança alors dans une investigation qui porta rapidement ses fruits; car quelques mois plus tard, le couple présentait son business plan au centre de l’entreprise Lush, au Royaume-Uni. «Nous leur avons proposé d’ouvrir dix boutiques en Suisse, et c’est là que tout a commencé, raconte Madame Trinkler. Avec un “wow, qu’est-ce que c’est que ça?” exclamé en Australie.»

IMG_4333
Nous avons eu le plaisir de rencontrer Doris Trinkler à l’occasion de la réouverture du magasin Lush de Balexert, à Genève.

Bien que tout nouveau en Suisse à ce moment-là, le concept n’était pas totalement inconnu des helvètes si friands de voyages. «Beaucoup de Suisses connaissaient déjà la marque, mais nous ne savions pas si cela allait fonctionner. C’était plutôt angoissant… Je pense que le jour qui a réellement marqué le début du succès est tombé un 31 décembre, dans la boutique à Berne. Il y avait tellement de monde qui s’affairait dans le magasin que le doute n’était plus permis.»

La Suisse était conquise, et la conquête ne fut pas ardue. Victime facile, elle fondit littéralement devant les ingrédients, la philosophie et les promesses tenues des produits importés d’Angleterre (à l’exception des masques pour le visage qui se doivent d’être aussi frais que possible et sont donc concoctés sur place.) Aujourd’hui, Doris Trinkler peut se féliciter de son initiative (et nous l’en remercions vivement!) « Hormis l’éthique de la marque (qui privilégie les ingrédients végétariens ou végans, se soucie de l’écologie et lutte contre les tests sur les animaux) je pense que les gens apprécient surtout l’innovation, les nouveaux produits qui sortent incessamment, au fil des saisons, résume-t-elle. Ils adorent faire leurs achats de Noël, de Pâques ou pour la fête des mères, et Lush leur propose toujours des cadeaux qui s’adaptent à merveille à ces événements saisonniers. »

IMG_4291

IMG_4279

IMG_4303

D’ailleurs, aujourd’hui la philosophie écologique de Lush dépasse les emballages et les produits eux-mêmes pour toucher également au mobilier de ses boutiques. Celle qu’abrite le centre commercial de Balexert à Genève (qui vient d’ailleurs de rouvrir ses portes) dispose à présent les produits sur des étagères faites en bois ancien, venant d’anciennes demeures de l’ère victorienne. La boutique prend des airs d’épicerie fine et rustique, les bouteilles colorées reposant sur de jolis meubles en bois foncé qui respirent l’authenticité et racontent le passage du temps. Des (vraies) plantes en pot et leurs jolies fleurs cohabitent désormais avec les gels douche, les bombes de bain et les lotions corporelles. Lush se transformerait-il progressivement en petit jardin, dans lequel l’on cueille à volonté les produits qui orneront nos salles de bains à chaque saison?

Les trois coups de coeur de Doris Trinkler ♥

Nous n’avons bien évidemment pas résisté à demander les produits préférés de celle sans laquelle Lush n’aurait sans doute pas existé en Suisse… Elle précise cependant que ses favoris « changent tout le temps, avec les saisons. » Tiens, les nôtres aussi!

Le savon pour le visage 100% vegan Movis (11,10.-) 

« C’est l’une des choses dont je ne peux simplement pas me passer. Ce savon est très efficace, il n’assèche pas la peau mais parvient à la nettoyer en profondeur. »

La crème pour le corps auto-conservée Dream Cream (25,90.-)

Il s’agit d’un grand favori que les vendeuses Lush vantent continuellement; ses vertus apaisantes et ses composantes naturelles le rendent indispensables aux soins quotidiens de nombreuses personnes, ce qui explique sa place au rang très prisé des best-sellers.

Le lait de protection solaire LSF 10 Sesame (18.-)

Puisque Lush pense à tout, et même à protéger notre peau contre les agressions du soleil, Doris Trinkler considère ce lait corporel comme l’un de ses must-have de l’été: « Il suffit de l’appliquer le matin après la douche, et vous êtes protégé toute la journée. Son parfum d’Aloe Vera est très rafraichissant. » Cela semble en effet trop beau pour ne pas tenter…

 

IMG_4280

IMG_4311

Ah, Lush, toi et moi c’est vraiment une grande histoire d’amour… Ton changement de look te sied à merveille et je n’ai qu’une seule hâte: que tu sortes ta collection de Noël! (Mais pour cela, il me faudra encore patienter un peu…)

Ellen